Les Obligations Fiscales et Formulaires Fiscaux aux États-Unis

Carlton Fields
Contact

Carlton Fields

Qu’est-ce que le Foreign Account Tax Compliance Act (« FATCA ») ?

Depuis plusieurs années, l’IRS mène une campagne agressive contre la fraude fiscale internationale et la nondéclaration de comptes bancaires et autres actifs financiers en dehors des Etats-Unis. Le « Foreign Account Tax Compliance Act » (FATCA), entré en vigueur le 1er juillet 2014, est un dispositif de lois américaines visant à lutter contre l’évasion fiscale. En vertu des lois FATCA, les institutions financières étrangères doivent communiquer aux autorités fiscales américaines l’identité de leurs clients américains détenteurs de compte à l’étranger ainsi que les informations pertinentes relatives a ceux-ci. Pour faciliter l’échange d’informations, de nombreux pays (dont la France) ont négocié des accords inter-gouvernementaux afin d’inclure les directives des lois FATCA dans leur législation nationale.

Pour répondre au dispositif de lois FATCA, les institutions financières étrangères doivent donc contacter leurs clients susceptibles d’être classifié comme contribuables américains, et demander a ceux-ci de certifier leur statut de résident ou non-résident américain en remplissant le formulaire fiscal W-9 (certifiant le statut de résident américain) ou W-8BEN (certifiant le statut de non-résident américain). Si le client ne répond pas à cette demande dans les délais requis, l’institution financière étrangère pourrait non seulement clôturer les comptes du client, mais aussi transmettre un rapport de non-conformité FATCA aux autorités fiscales américaines. Ce cas de figure entraine bien sûr des conséquences négatives pour le contribuable américain, notamment une augmentation du risque d’un contrôle fiscal américain. De plus, en cas de contrôle, le fait de ne pas avoir répondu à cette demande pourrait être considéré par l’IRS comme preuve circonstancielle de l’intention « délibérée » du contribuable d’entreprendre des actions à caractère frauduleuse.

Quelles sont vos obligations fiscales en tant que contribuable américain?

(i) l’obligation de déclarer vos revenus universels quel que soit la nature des revenus (e.g., dividendes, intérêts bancaires, plus-value de vente de biens mobiliers et immobiliers, revenus locatifs, royalties, salaires, commissions, etc.), et même si ces revenus sont imposés en dehors des Etats-Unis.

(ii) l’obligation de déclarer vos comptes et autres actifs financiers (e.g., vos comptes courants, épargnes, titres, retraites, pensions, fonds communs, contrats d’assurance vie ayant une valeur de rachat, mais aussi votre actionnariat et/ou contrôle d’entités ou sociétés a l’étranger, etc.).

Qui sont les contribuables américains concernés ?

(i) Tout citoyen des Etats-Unis (c.à.d., toute personne née aux Etats-Unis ou personne ayant acquis la citoyenneté américaine de par le processus de naturalisation) ;

(ii) Les résidents permanents américains (c.à.d., toutes personnes titulaires d’une carte verte) ; et

(iii) Les personnes présentent sur le territoire américain durant une période substantielle chaque année.         

Les citoyens et résidents permanents américains vivant en dehors des Etats-Unis sont également tenus à déclarer leurs revenus universels et leurs comptes/actifs financiers dans le monde entier, a moins que ces personnes aient accompli une procédure officielle d’abandon de leurs statuts de citoyen américain ou de titulaire de carte verte. Il ne suffit pas de quitter les Etats-Unis pour échapper à ses obligations fiscales américaines ! La procédure d’abandon de votre carte verte ou de votre citoyenneté américaine peut résulter à une taxation de sortie (« Exit Tax »), particulièrement si vous n’êtes pas en conformité avec vos obligations fiscales américaines lorsque vous entamer de telles démarches. Il faudra donc régulariser votre situation fiscale au préalable.

Quelles sont les formulaires fiscaux clés à connaitre?

  • Formulaire 1040: votre déclaration d’impôts personnelle – ce formulaire doit être rempli chaque année pour déclarer vos revenus universels et calculer le montant de vos impôts fédéraux.
     
  • Formulaire FinCen 114 (mieux connu sous le nom de FBAR): vos comptes financiers étrangers (c.à.d., tous comptes financiers détenus au sein d’une institution financière étrangère, comprenant vos comptes courants, épargnes, titres, fonds communs, contrats d’assurance vie ayant une valeur de rachat, plans retraites et pensions privés, etc.), détenus à titre personnel ou mandaté, doivent être divulgué sur le FBAR si le total cumulé des soldes maximum de chacun de vos comptes étrangers excède $10,000 dollars au cours de l’année. Un actionnaire majoritaire (c.à.d., un actionnaire détenant plus de 50% de la valeur ou 50% du droit de vote) d’une société située à l’étranger, doit aussi déclarer les comptes de la société sur son formulaire FBAR. Même si vous n’êtes pas le titulaire d’un compte étranger, mais possédez un mandat ou une procuration qui vous donne accès au compte, vous devez également déclarer ce compte sur le formulaire FBAR.
     
  • Formulaire 8938: Similaire au formulaire FBAR, vous devez déclarer vos comptes financiers étrangers sur le formulaire 8938, mais également d'autres actifs financiers, comme vos actions dans des sociétés privées ou publiques étrangères, vos instruments/contrat de dettes, vos contrats de rémunération différée, vos contrats assurance vie ayant une valeur de rachat, vos plans retraites et pensions, etc. Le seuil de valeur des comptes et actifs financiers étrangers, déterminant l’obligation de soumettre un formulaire 8938, est plus élevé que dans le cas du FBAR et varie entre $50,000 et $600,000 selon la situation du contribuable. 
     
  • Formulaire 3520 (Section IV): ce formulaire doit être complété si vous recevez une donation ou un héritage de personnes ne résidant pas aux Etats-Unis et dont le total cumulé de la valeur des donations et/ou de l’héritage excède $100,000 au cours de l’année. Les section I-III du formulaire 3520 concernent la déclaration des transactions liées a des trusts (« fiducies ») situées à l’étranger. 
     
  • Formulaire 5471: vous devez remplir ce formulaire si vous êtes actionnaire d’une société en dehors des Etats-Unis classifié comme une « foreign corporation » selon les règles fiscales américaines (c.à.d., une Société Anonyme, ou autre entité étrangères dont les actionnaires possèdent tous une responsabilité dite limitée), et vous remplissez les conditions d’une des catégories de personnes responsables (« Category of Filers 1-5 »). Par exemple, une personne possédant plus de 50% de la valeur ou du droit de vote d’une « foreign corporation » est classifié comme personne responsable (« Category 4 Filer ») et doit donc remplir le formulaire 5471. A retenir également, les règles relatives à la détention d’actions au sein d’une même famille (« family stock attributions rules ») résultant à un effet cumulatif qui peut vous attribuer la classification de personne responsable même si vous êtes actionnaires minoritaires.  
     
  • Formulaire 8865: vous devez remplir ce formulaire si vous êtes actionnaire d’une société en dehors des Etats-Unis classifié comme un « foreign partnership » selon les règles fiscales américaines (c.à.d., une société dont un ou plusieurs actionnaires ont une responsabilité dite indéfinie), et vous remplissez les conditions d’une des catégories de personnes responsables (« Category of Filers 1-4 »). Par exemple, une Société Civile Immobilière est classifiée comme un « foreign partnership » car les actionnaires ont une responsabilité dite indéfinie.
     
  • Formulaire 8621: ce formulaire doit être rempli pour déclarer votre détention dans les sociétés de placement étrangères passives (« Passive Foreign Investment Company »). Un exemple typique est un investissement dans un fond mutuel étranger.

        
La liste de formulaires fiscaux mentionnées ci-dessus n’est pas exhaustive.

DISCLAIMER: Because of the generality of this update, the information provided herein may not be applicable in all situations and should not be acted upon without specific legal advice based on particular situations.

© Carlton Fields | Attorney Advertising

Written by:

Carlton Fields
Contact
more
less

Carlton Fields on:

Reporters on Deadline

"My best business intelligence, in one easy email…"

Your first step to building a free, personalized, morning email brief covering pertinent authors and topics on JD Supra:
*By using the service, you signify your acceptance of JD Supra's Privacy Policy.
Custom Email Digest
- hide
- hide

This website uses cookies to improve user experience, track anonymous site usage, store authorization tokens and permit sharing on social media networks. By continuing to browse this website you accept the use of cookies. Click here to read more about how we use cookies.